samedi 2 août 2014

Visite de l'oppidum des Castels à Nages

Arrivée sur l'enceinte sud de l'oppida
L'oppidum de Nages : voilà bien un site qui ne figure pas sur les vade-mecum touristiques. Il semble échapper aux visiteurs de la Vaunage, préférant les moulins de Calvisson et de Langlade aux vieilles pierres de l'oppidum. Situé sur un éperon rocheux, à 15 km de Nîmes, ce site vaut vraiment une à deux heures de votre temps. À Nages-et-Solorgues, vous trouverez toutes les informations nécessaires sur un panneau situé au départ de la rue de l'Oppidum. Vous remonterez alors la rue pour emprunter, à l'intersection avec la rue de la fontaine romaine, le chemin de l'oppidum. Déjà le nom des rues vous donne un aperçu des trésors que conserve le village. 





En grimpant sur la colline,  vous verrez, en une apparition bien inattendue, les vestiges de la muraille qui protégeait le cœur du village gaulois. Très vite vous remonterez le temps jusqu'au IIIe siècle av. J.-C. afin d'y rencontrer la 'civilisation des oppida' (A. Dupuy).
Les oppida (pluriel d'oppidum) sont des habitats groupés de l'âge de Fer principalement (même si leur construction peut être antérieure) le plus souvent établis en hauteur et fortifiés.


Vue sur le rempart et la tour monumentale


Angle nord-est

Le rue principale suit l'enceinte 






Comme la majorité des habitats protohistoriques, les habitations sont entourées d'un épais rempart dont il est possible d'imaginer sa hauteur.  Les quatre enceintes montrent les différentes phases d'occupation du site.  Dès votre arrivée, vous jalonnez la deuxième enceinte (225 av J.-C M. Py) jusqu'à sa partie nord et la tour monumentale.

Linteau orné de têtes coupées et de chevaux au galop. Musée archéologique Nîmes


Le fanum

Le fanum est un temple de tradition celtique à plan centré composé d'une pièce principale réservée à la divinité (la cella) autour de laquelle se trouve une galerie permettant au fidèles de participer à un rite ambulatoire qui consistait à tourner autour de la divinité. 

Les vestiges du Fanum construit vers 70-30 av J. -C 

Une douce transition 

Entre 30 avant J.-C et 40 après J.-C, l'oppidum sera progressivement abandonné au profit de la ville romaine de Nages. Selon Michel Py toute vie cessera après l'incendie du fanum (10 apr. J.-C). Peut-être que la construction du fanum, qui date de cette période,  aura été la dernière tentative pour résister à l'imposante civilisation romaine.   

C'est une passionnante question que celle des civilisations celtes. Malgré le rôle décisif qu'on eut l'implantation des oppida sur notre territoire, trop peu de place occupe leur vestige dans les musées locaux.  La tribu gauloise des Volques Arécomiques  qui occupa l'oppidum des Castels nous viendrait tout droit du Necker, du Haut Danube et de la forêt de Bohême (Dupuy). Le Keltenmuseum en Autriche présente une très impressionnante collection d'objets : bijoux, armes, casques coniques, pièces votives en or,  tous retrouvés dans plus de 300 tombes.  Cette civilisation qui fut longtemps considérée comme des barbares avait déjà découvert l'or blanc et utilisait le sel comme moyen d'échange.  Il n'y a rien d'étonnant que "nos Celtes" surent parfaitement s'implanter sur notre territoire et occuper les points commerciaux stratégiques.  L'oppidum de Nages en est un excellent témoignage. 

Attaque d'un cavalier celte. une mise en scène en taille réelle Keltenmuseum

Boucles celtes retrouvées dans les tombes Keltenmuseum

Après ou avant la balade, ne manquez pas la visite gratuite du musée qui se trouve au première étage de la mairie. Il s'y trouve une collections d'objets découverts lors des fouilles dirigées par Michel Py. Vous y trouverez aussi de nombreuses explications sur le mode de vie des habitants de l'oppidum du Castels.


Pièces retrouvée lors de fouilles dirigée par M. Py


Assiette exposée au musée de Nages


L'oppidum de la Roque Viou

Avant de quitter ce lieu millénaire, faites un détour pour visiter l'oppidum de la Roque Viou (Saint-Dionisy), encore plus ancien, situé sur le plateau voisin. Pour cela il vous suffit de remonter vers le nord en suivant les remparts. La balade vous offre un saisissant panoramique sur la vallée du Vaunage. Aujourd'hui, cet oppidum est en partie recouvert par la végétation, quelques panneaux placés ici et là sur le chemin vous guideront pour une meilleure compréhension du lieu. 
Etant antérieur à celui des Castels, on pensait en premier lieu qu'il avait été abandonné au profit de celui des Castels. Mais de nouvelles données laissent à penser que ces 2 oppidums pourtant proches auraient une histoire indépendante.

En attendant de pouvoir venir visiter l'oppidum de Nages, nous avons réaliser une visite à 360 °. Cette visite,nous l'espérons, vous permettra de mieux apprécier ce lieux.

A bientôt


Cliquez sur la photo pour ouvrir la visite virtuelle de l'oppidum de Nages


Bibliographie
Histoire chronologique de la civilisation occitane, tome 1, André Dupuy.
Les oppida du Gard, Michel PY, Édité par le Conseil général du Gard Direction Culture et Sports, 2008
Carte archéologique de la Gaule: Le Gard / Michel Provost Lien
La vie d'un guerrier gaulois, Ludovic Moignet, Yann Kervran, éditions Calleva,2011
Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Oppidum 
Histoire de la garrigue, Jean-Paul Gervois, Nouvelles Presses du Languedoc p,50

2 commentaires:

  1. J'imagine le peur de ceux qui croisèrent ce guerrier celte au détour d'un chemin! Merci pour cette belle balade.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ces renseignements! Nous profiterons de notre sejour dans le Gard pour visiter ce lieu
    Des plus intéressant.
    Diane
    De Montréal

    RépondreSupprimer