dimanche 1 juin 2014

Randonnée entre Russan et Pont Saint-Nicolas (Gard)

Régulièrement, 2 à 3 fois par an nous randonnons sur les bords du Gardon. Cette fois-ci, nous avons eu envie de partager quelques photos avec vous. Charly voulait aussi tester son endurance avec tout le matériel photo et réaliser des panoramiques sur la partie du GR 6 qui longe le Gardon. Le projet (mai-octobre) est de réaliser un itinéraire virtuel sur le Gardon de Russan jusqu'au Pont du Gard. Si certains d'entre vous souhaitent participer à l'écriture ou à la photographie, contactez-nous par mp. 




La randonnée : départ Russan (30)

Durée : 4h30
Distance du parcours : 14 Km
Dénivelé : 134 m
Dénivelé cumulé : 475 m

Nos focus rando :

   La plante : Le plantain
   Phénomène géologique : Les lapiaz
   Monuments : prieuré de Saint Nicolas de Campagnac, le pont Saint-Nicolas

Biotope : La garrigue
Visite des points remarquables : Rando 360 degrès



Cette première balade fait tout de même 14 Km avec un dénivelé cumulé d'environ 470m. Rien d'extraordinaire, mais prévoyez suffisamment d'eau et un petit repas selon l'heure à laquelle vous vous lancez dans l'aventure. Important, il est préférable d'éviter ce parcours l'été en pleine chaleur. En effet, cette partie du Gardon sera alors sèche et vous ne trouverez de l'eau potable que sur la place de Russan.



En partant en début d'après midi, le sens idéal pour la lumière est Russan - Pont Saint Nicolas - Vic - Russan. Le soleil étant dans le dos, vous profiterez pleinement du paysage. L'arrivée sur le pont Saint Nicolas éclairé par le soleil est magnifique. En hiver, il est préférable d'arriver avant 16h au niveau du pont pour profiter d'une lumière couchante. L'autre raison pour laquelle nous vous conseillons de partir de Russan, c'est le vandalisme. Au pont Saint-Nicolas, les voitures sont régulièrement pillées, ce qui est fort désagréable. Le plus simple est de se garer à proximité de l'église de Russan( XVIIème siècle). Suivre le balisage du GR6 par le lieu dit les Cabanes. En sortant du village, gravir une rampe très caillouteuse pour enfin s'engager dans une combe, le sentier monte jusqu'au point de vue du Castellas (Site d'escalade reconnu).



Ce lieu fut habité depuis la Préhistoire jusqu'au XVIIIème. Au Moyen-Age, il y avait un castrum dont on a retrouvé des vestiges (il fut détruit lors des guerres de religion). En vous promenant vers le site d'escalade vous trouverez une grotte aménagée que l'on appelle la bergerie (informations supplémentaires ICI et lien direct du panoramique ICI ). Poursuivre jusqu'à la combe de l'abbé. Vous pourrez découvrir une cavitation typique des falaises en calcaire des gorges du Gardon.

Vue sur les gorges du Gardon


L'entrée de la bergerie troglodyte entourée de majestueuses Férules qui semblent occuper les lieux le temps d'une saison.

Nous avons "capturé" l'intérieur de cet habitat troglodyte. A découvrir dans la visite virtuelle même si volontairement il faut chercher un peu pour y entrer...

Le Castellas - Pont Saint Nicolas


C'est la partie la plus belle du circuit : l'arrivée sur le plateau de Saint Nicolas en suivant le sentier qui longe le Gardon. L'été, il devient souterrain sur toute cette partie, sa résurgence se situe en aval du Pont Saint-Nicolas. Cette année, à l'heure où nous écrivons cet article, l'eau est déjà très basse.


Rencontre sur le chemin


Cucullia verbasci L - La Brèche - que l'on trouve plus particulièrement sur le bouillon blanc.

Sur le chemin au bord des falaises de calcaire, faites attention aux chevilles lors de la traversée des lapiaz. C'est une formation géologique provoquée par l'érosion du calcaire tendre dûe à la présence d'acide carbonique dans l'eau de pluie. Sur le plateau du pont Saint-Nicolas vous rencontrerez plusieurs de ces dentelles de pierre. Ceci dit , encore une fois, attention aux chevilles. De plus, à certain endroit la pierre est tranchante.

Lapiaz

Au pont Saint-Nicolas, le Gardon débouche sur la plaine. La traversée du Gardon est plus accessible d'où la construction de ce pont au XIIIe siècle qui établit la liaison entre Nîmes et Uzès. Lors des inondation de 2002, ici on dit "gardonnade", l'eau du Gardon est passée à 3 mètres au-dessus du pont ce qui a particulièrement endommagé son tablier.


Arrivée sur le Pont Saint Nicolas

« Au pont Saint-Nicolas (la route) traversait le Gardon ; c’était la Palestine, la Judée. Les bouquets de cistes pourpres ou blancs chamaraient la rauque garrigue, que les lavandes embaumaient. Il soufflait par là-dessus un air sec, hilarant, qui nettoyait la route en dépoussiérant l'alentour. (…) Aux abords du Gardon croissaient des asphodèles et, dans le lit même du fleuve, presque partout à sec, une flore quasi tropicale».

André Gide, Si le grain ne meurt

Lors de la descente vers le pont, remarquez les ripisylves sur la berge opposée. Les formations arborescentes constituées de frênes, peupliers noir et de saules offrent un véritable refuge pour les castors.

Arrivée au Prieuré

Passer devant le pigeonnier pour arriver sur le chemin carrossable Cante Perdrix. C'est une route peu fréquentée qui ne présente aucune difficulté.
Vous avez pu remarquer le bel ensemble qu'est l'ancien prieuré de Saint Nicolas de Campagnac. Il fut fondé par les chanoines réguliers de Saint Augustin d'Uzès vers le milieu du XIIème siècle. Dévasté au XVIème siècle, il sera restauré par les augustins un siècle plus tard. Malheureusement, il n'est pas possible de le visiter, le lieu étant privé.

Saint-Nicolas de Campagnac - Vic

L'ancien sentier contourne de vastes champs de vignes et débouche sur la rue de la source. Ensuite, suivre le balisage jusqu'à la sortie du village. Ne ratez pas le pigeonnier.


En se promenant, vous découvrirez une faune et une flore bien spécifiques de la garrigue méditerranéenne, comme ce joli chardon!



Vic - Russan

Pour rejoindre le point de départ et finir la boucle de cette belle rando, vous allez emprunter un joli chemin de muletier qui borde les champs de blé (et oui, les vignes sont de plus en plus remplacées par le blé). Profitez de ce dernier tronçon assez facile pour finir avec de la marche active, excellent pour le coeur!


La plante de la rando : Le plantain lancéolé



Parmi les trésors de la garrigue, on trouve le plantain lancéolé (Plantago lanceolata). C'est une plante très commune finalement mais aux vertus médicinales reconnues. Les feuilles sont larges et ovales avec des nervures parallèles. Les fleurs blanches à longues étamines sont réunies en épi compact. La présence de plantain nous indique que le PH du sol est généralement élevé.
On peut consommer ses feuilles jeunes dans une salade (riche en vitamine C). Les plus âgées peuvent être consommées cuites (faites attention au lieu de cueillette, pensez à bien les laver avant consommation).

Traditionnellement, les feuilles broyées sont utilisées sur une plaie, une piqûre d'insecte ou une brûlure d'ortie par exemple. La plante entière a des vertus anti-infectieuse et anti-inflammatoire permettant ainsi de diminuer la douleur et de limiter le risque d'infection.

L'avez vous retrouvé dans le premier panoramique de la visite virtuelle? Cherchez bien !


Nous poursuivrons dans un prochain article, cette aventure au bord du Gardon de Sanilhac et Sagriès à Collias.


A très bientôt ...


Biblio:

Languedoc roman, éd. la Pierre qui vire.
Petit Larousse illustré des plantes qui soignent.
Encyclopédie des plantes bio-indicatrices alimentaires et médicinales. Gérard Ducerf, éditions Promonature, 2007.


18 commentaires:

  1. Ca sent bon le soleil , les paysages sauvages sont superbes .Belle série très variées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet le soleil est bien là, la chaleur aussi, souvent trop pour les boitiers ... A bientôt

      Supprimer
  2. Merci pour cette rando virtuelle et pour les belles photographies du sud.
    A pluche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de rien, ce site est superbe et ne peut produire que de belles photos ! A pluche .

      Supprimer
  3. Une belle balade à faire avant que ne s'invitent le soleil brûlant de l'Eté et... les touristes! Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mieux vaut éviter de faire la balade en plein été. Dans ce coin, il 'n y a pas trop de touristes à cette période, la concentration se fera à Collias, il suffit en effet de sortie de la voiture pour se baigner.

      Supprimer
  4. Cette balade j'aurais préféré la faire réellement que virtuellement mais bon, c'est toujours mieux que rien ! De magnifiques paysage, de l'eau, des vieilles pierres, tout me plaît ... sauf ta première rencontre !!!
    Très bon week-end de Pentecôte !
    Grosses bises
    Cathy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Selon les neurosciences, il paraîtrait que le cerveau ne fait pas la différence entre le réel et le virtuel, d'où la réaction en regardant l'image du lézard. Le virtuel peut venir réveiller nos sensations à condition de se laisser un peu de temps pour se balader dans les panoramiques. De quoi s'amuser.

      Bonne fin de week-end ...

      Supprimer
  5. C'est avec grand plaisir que j'ai suivi tes pas (bien installée dans mon fauteuil) et découvert ces superbes endroits.
    Mes possibilités physiques m'empêchent de faire de telles randos et j'aime donc découvrir sur les blogs
    Merci pour ce partage

    RépondreSupprimer
  6. Que ta balade me donne envie
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  7. une belle balade et tu nous en fais profiter c'est sympa ,mardissime

    RépondreSupprimer
  8. Nous sommes contents de partager avec toi ce joli endroit que nous apprécions tant!
    A bientôt pour la suite

    RépondreSupprimer
  9. Voilà déjà un bon moment que je suis sur votre blog ! j'ai cliqué sur beaucoup de panorama ! c'est extraordinaire. Et dans une région où je n'ai fait que passer très vite hélas, et une seule fois. N'ayant pas l'occasion de voyager je profite pleinement de ces photos et de ces textes.
    Merci beaucoup et merci également de votre gentil mot chez moi
    A bientôt et très belle soirée

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir Laeticia,

    Merci pour ta visite et ton petit mot.
    Une belle rando que vous avez fais là, j'aime en faire aussi. Ah s'il y avait des gens comme vous pour détailler les randos dans la Loire comme vous le faites pour votre région! :-)))
    J'aime la bergerie et la vue sur les gorges, un superbe endroit!

    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  11. Bonsoir et merci de ta visite !
    je suis de Haute-Savoie, le pays Catalan n'est notre *patrie* que quelques semaines par an.
    Bien intéressant ton blog ! merci !
    Bien amicalement

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour ces jolies idées de balades!! A propos de vestiges anciens, le mont Paon, à Fontvieille est aussi un endroit qui vaut le détour...

    RépondreSupprimer
  13. Très jolies photos, j'ai fait cette randonnée en avril, ça me rappelle des souvenirs ! Je vois beaucoup de ballades par chez moi, je reviendrai souvent sur ton blog ! Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
  14. J'ai beaucoup aimé votre balade. Les belles photos... l information botanique. Marlou.

    RépondreSupprimer